En direct

Wiko Wax : l'unboxing !

By François Voron - 17/06/2014 Pas de commentaire
Vous l'attendiez ? Le voici enfin ! Le Wiko Wax, en version blanche, est arrivée aujourd'hui dans mon "laboratoire". Autant le dire tout de suite, vous n'avez pas fini d'en entendre parler ;)

Comme le veut la tradition, ce premier article sera consacré au déballage en bonne et due forme du smartphone, à un petit tour du propriétaire et au premier démarrage !


Voici donc la boîte du Wiko Wax qui délaisse le classique "pavé" au profit d'un emballage plus grand et plus fin. À l'intérieur, le tant attendu Wiko Wax.



Depuis les anciens Wiko, Cink Slim en tête, la présentation a été travaillée. On trouve ici un bel emballage carton avec des sous-compartiments logeant le smartphone, les câbles et le chargeur.


Un petit mot sur les accessoires, avant d'entrer dans le vif du sujet. Là aussi, Wiko est monté en gamme : un câble de chargement USB plat, ce qui n'est pas si courant (et pourtant bien pratique) avec des embouts fermes et solides ; un secteur USB qui fait immédiatement penser à ceux de Samsung et des écouteurs intra-auriculaires fournis avec un jeu d'embouts de différentes tailles pour s'adapter à toutes les oreilles. La batterie, de 2000 mAh, et le guide de démarrage sont évidemment de la partie. Wiko fournit également quelques adaptateurs MicroSIM vers SIM classique, ce qui n'est d'ailleurs pas utile dans le cas présent puisque le Wax utilise bien une MicroSIM.


Sans plus attendre, voici le Wiko Wax et son écran de 4.7 pouces ! Le design est flatteur avec des bords latéraux assez réduits, et une finition simili-aluminium sur le bas de l'appareil. Comme on le verra, le modèle blanc bénéficie en effet de cette finition un peu partout sur le chassis, ce qui lui donne un aspect premium très sympathique.


Sur le haut de l'appareil, on retrouve le logo Wiko qui s'affiche fièrement sur l'avant, le capteur de luminosité, le capteur de proximité, le haut-parleur d'oreille et la caméra frontale de 5 Megapixels. Une diode de notifications est également présente : elle se loge derrière la grille du haut-parleur, tout à gauche.



Arrêtons-nous quelques instants sur les bords. Comme je le disais plus haut, ceux-ci bénéficient de cette finition en simili-aluminium propre à la version blanche. Sur le côté droit, on trouve l'encoche pour enlever la coque ainsi que les boutons de verrouillage et de réglage de volume. Ceux-si sont intégrés au chassis, et non pas dans la coque comme c'est parfois le cas. Ils sont fermes et respirent la solidité.


Sur le haut, on trouve la prise MicroUSB qui servira au transfert de donnés et au chargement. Celle-ci s'emboîte très fermement au câble fourni : aucun problème de jeu ou de déconnexion intempestive à prévoir ! À ses côtés, la prise casque. Bonne nouvelle, d'après mes tests, celle-ci utilise une norme standard ce qui la rend compatible avec la plupart des ensembles casque-micro du marché (Beats, Marshall...) !

Au dos, on trouve une coque en plastique blanc très standard. On aurait aimé un revêtement plus "gomme", à la manière d'un Wiko Rainbow, pour limiter les glissements ; mais globalement la prise en main n'est pas un problème. Signalons la présence de l'appareil photo 8 Megapixels accompagné de son micro auxiliaire et de son flash LED. En bas, un haut-parleur très classique.


Sous le capot, l'emplacement batterie, le slot pour carte mémoire MicroSD et... Un seul slot pour MicroSIM. En effet, c'est une grande première chez Wiko, le Wax n'est pas Dual-SIM ; à cause de son processeur Nvidia qui ne sait gérer qu'une seule SIM. Cette particularité est plutôt l'apanage des plateformes Mediatek qui équipent les autres Wiko.

Procédons maintenant au démarrage...



Le Wax démarre vite et embraye directement sur un formulaire de configuration. Passé ces étapes, on est vite bluffé par la finesse d'affichage et la réactivité du smartphone. Mais j'en reparlerai plus en détails prochainement.



En résumé, j'ai été très agréablement surpris par la finition du Wax lui-même mais aussi par la qualité des accessoires fournis et celle de sa présentation. Wiko a vraiment fait des efforts sur ces points-là et parvient à proposer un téléphone qui n'a pas à rougir face à des concurrents plus haut de gamme. Cette bonne impression sera-t-elle confirmée avec le temps ? Réponse dans les prochains tests !

Catégories :

No Comment to " Wiko Wax : l'unboxing ! "