En direct

Nvidia Tegra 4i : un chipset novateur

By François Voron - 09/05/2014 Pas de commentaire
Depuis 2008, la société Nvidia, bien connue pour ses processeurs et cartes graphiques, développe des chipsets intégrés pour smartphones et tablettes, les Tegra. Positionnés haut de gamme et misant sur de bonnes performances graphiques, ces chipsets ont notamment équipés la Google Nexus 7, la Microsoft Surface ou encore la console Android Ouya.

La quatrième génération de ces chipsets, sobrement nommée Tegra 4, a été annoncée début 2013 et est déjà utilisée par la Microsoft Surface 2. Quelques semaines plus tard, Nvidia annonce une déclinaison entrée de gamme, le Tegra 4i avec la particularité d'intégrer de série un modem 4G LTE.

Wiko a été fier d'annoncer qu'il était le premier à intégrer le Tegra 4i en Europe, au sein de son nouveau modèle, le Wax. Il est suivi de très près par le LG G2 Mini, une déclinaison moyen de gamme du best-seller de LG, le G2.

Caractéristiques techniques

Le Tegra 4i emprunte quasiment la même architecture que son grand frère haut de gamme, avec quelques concessions sur l'architecture ARM et la puissance du processeur graphique. 

En effet, le processeur du Tegra 4i est sous architecture Cortex A9, une architecture plus ancienne que la récente Cortex A15, mais qui a fait ses preuves. Ce processeur est un quadri-coeur disposant en supplément d'un cinquième coeur basse consommation destiné à prendre le relais pour les tâches ne nécessitant pas trop de puissance et ainsi économiser la batterie. C'est le même principe que le fameux co-processeur d'Apple embarqué sur l'iPhone 5S. Il peut être cadencé jusqu'à 2.3 GHz, mais il est limité à 1.7 GHz sur le Wax, afin d'obtenir un bon compromis entre puissance et consommation.

La partie graphique est assurée par 60 coeurs GPU cadencés à 660 MHz. À titre de comparaison, le vénérable PowerVR SGX 531 qui équipait le Wiko Cink Slim n'en avait que... 3, cadencés à 522 MHz.

Une puce puissante donc qui redéfinit les performances que l'on peut attendre d'un appareil d'entrée de gamme. Mais la véritable particularité du Tegra 4i est son intégration de série d'un modem 4G LTE, rendant ainsi possible l'arrivée massive de terminaux abordables compatibles avec les réseaux de nouvelle génération. Et l'on comprend ici toute la stratégie de Nvidia : rattraper son retard face au géant Mediatek sur le segment low-cost en proposant une puce aux performances dépassant de loin les MT6589 et cie.

Benchmarks

Tom's Hardware a eu la chance lors du Mobile World Congress de février dernier de tester le Wax et de lancer quelques tests pour voir ce que valait ce Tegra 4i. Sur Antutu, le Wax obtient un score d'environ 26 000, ce qui le situerait entre un HTC One et un Samsung Galaxy S4 sur de la performance brute. Pas mal !


En termes de graphismes, le Wax obtient un score de 8972 sur le benchmark 3D Mark Ice Storm Unlimited ; sur sa résolution de 1280 x 720 pixels. C'est à peu près similaire à une Google Nexus 7 de première génération.


Qu'attendre donc des performances du Wax ? Même si nous serons toujours assez loin du haut de gamme, évidemment, nous pouvons nous attendre à un véritable bon en avant comparé aux anciens Wiko. À confirmer dans les tests !

Catégories :

No Comment to " Nvidia Tegra 4i : un chipset novateur "