En direct

Qui est Wiko ?

By François Voron - 21/08/2014 1 commentaire
Dans les rayons smartphones de grandes enseignes comme la Fnac, j'entends souvent des vendeurs dire aux clients que Wiko est une marque française. Très en vogue depuis que le ministre Arnaud Montebourg a mis ce sujet sur le devant de la scène, le "Made in France" fait vendre ; à la fois pour sa qualité et le souhait des français de soutenir l'économie de leur pays. Cet argument, associé au prix, fait que, bien souvent, la balance penche du côté de Wiko face à des produits Samsung ou Sony. Wiko, conscient de la puissance de cette image, entretient plus ou moins le flou à ce sujet. En réalité, Wiko n'est pas plus français que les marques sus-citées.

Tinno : le chinois dans l'ombre

Nous le savons depuis la sortie du Wiko Cink Slim fin 2012, c'est un constructeur chinois, Tinno, qui conçoit et fabrique les smartphones Wiko. Tinno a été fondée en 2005 par un entrepreneur chinois et est basée à Shenzhen, en Chine, la capitale mondiale du secteur où se trouve également la fameuse usine Foxconn où sont fabriqués les iPhone. Tinno est alors un spécialiste du téléphone double SIM qu'il fabrique pour le compte d'autres marques présentes dans les marchés émergents comme l'Asie du Sud-Est ou le Pakistan, Micromax notamment.

En 2011, Tinno souhaite s'ouvrir à l'Europe et reprend la même stratégie en vendant à des marques locales ses produits : c'est le cas du russe Fly Mobile ou de l'italien NGM Mobile.

Wiko est un cas à part. En effet, ce n'est pas un simple partenariat que Tinno tisse avec une marque locale mais une véritable filiale qu'elle crée et détient à 95%. Laurent Dahan, actuel PDG de Wiko, détient les 5% restants et base les activités à Marseille. Wiko est donc une marque financée en très grande partie par des capitaux chinois.

Nous connaissons la suite : après la sortie du Wiko Cink Slim, c'est l'explosion. Les smartphones Wiko s'arrachent, tant et si bien qu'en 2014, Wiko devient le numéro 2 sur le marché du smartphone en France, derrière Samsung.

Fort de ce succès, Tinno décide de ne garder qu'une seule marque dans toute l'Europe : Wiko. La marque s'implante déjà en Belgique, en Allemagne, en Espagne, en Italie et au Portugal ; mais aussi au-delà de l'Europe, avec un premier pas en Algérie. L'objectif désormais pour Wiko est de se développer en Afrique, un marché à fort potentiel. L'Angleterre est aussi une cible.

Conception des smartphones

Wiko compte environ 65 employés, dont seulement quatre ingénieurs. La conception des smartphones et la R&D sont réalisées entièrement en Chine par les 500 employés de Tinno. La version officielle de Wiko est que le service marketing en France définit un produit et que Tinno le conçoit par la suite. C'est à moitié vrai.

En effet, même si Tinno connaît un grand succès avec sa marque Wiko, il n'a pas pour autant abandonné son modèle économique originel, à savoir, fabriquer des smartphones pour le compte d'autres marques. Tinno dispose ainsi d'un catalogue de modèles de référence sur lesquels chaque marque va pouvoir faire des modifications pour l'adapter à leur besoin. L'exemple le plus récent est le Wiko Wax et le Blackphone, correspondant au Tinno S8515, avec, pour seules différences, la taille de la mémoire de stockage et la couleur de la coque.

Voilà pourquoi il n'est pas rare de retrouver un modèle de Wiko sous une autre appellation et sous une autre marque.

Suivi logiciel

Un flou subsiste cependant autour des mises à jour proposées par Wiko. Certains diront qu'elles tardent souvent à venir. On ignore encore si celles-ci sont conçues par les ingénieurs Wiko à Marseille ou si c'est également un travail fait par Tinno.

Ce qui est sûr en revanche, c'est que lorsque votre Wiko cherche des mises à jour d'Android, il se connecte à un serveur Tinno (nvtinno.appspot.com)*. En poussant un peu plus loin, on trouve même une interface qui apparemment sert à publier des mises à jour OTA (http://ota.tinno.com/tinnoota/web/login.jsp) ; ce qui laisse à penser que chaque marque est en mesure de publier ses patches et qu'ensuite les serveurs de Tinno les poussent sur les terminaux. Mais ce n'est qu'une hypothèse.

Conclusion

Comme nous l'avons vu, Wiko n'est pas la marque 100% française que les vendeurs Fnac (en toute bonne foi, sans aucun doute) vantent au détour d'un rayon. L'entreprise basée à Marseille est avant tout chargée de la partie marketing (qui fait d'ailleurs un travail exemplaire) et du SAV ; un peu à la manière d'une antenne locale de grande multinationale comme "Samsung France" ou "Apple France". Toute l'activité R&D et industrielle se passe bel et bien en Chine ; ce qui n'est pas forcément un mal, mais il faut en avoir conscience. Toujours est-il que Wiko est bien parti pour durer et, avec sa conquête de l'Europe et de l'Afrique, pourrait bien devenir un acteur majeur de la téléphonie, coupant l'herbe sous le pied à d'autres concurrents chinois comme Huawei ou ZTE.

Sources


* Si vous voulez plus de détails techniques là-dessus, n'hésitez pas.

Catégories :

1 commentaire to ''Qui est Wiko ?"

ADD COMMENT
  1. Bonne journée à vous, je suis dans le besoin POLONAIS ET TAPE TO WIKO ESCALIER ..... URGENT HELP S'IL VOUS PLAÎT MERCI ET EN ATTENTE DE COPIE NE VOUS avez un tel

    RépondreSupprimer